Pierre Cambronne à Nantes, volontaire de 1792, il défendra l'Aigle jus

Waterloo morne plaine : superbe attitude d’ un des derniers défenseurs de l’Aigle en ce 18 juin 1815… jusqu’à la fin de ses jours il affirmera n’avoir jamais prononcé cette fameuse phrase…en arguant que dans ce cas il y serait mort …
Pierre Cambronne à Nantes, volontaire de 1792, il défendra l'Aigle jus
Photo précédente Retour Photo suivante

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×